"Ce résultat est impacté par des éléments non-récurrents, pour un montant total de 103 millions d'euros. En excluant ces éléments atypiques, le résultat net de la période demeure négatif, principalement en raison de coût de refinancement restant supérieurs aux revenus dégagés par les portefeuilles d'actifs, compte tenu d'un environnement de taux peu favorable", a précisé le groupe.

Ce dernier a par ailleurs "activement poursuivi la mise en oeuvre de son plan révisé de résolution ordonnée", avec, entre autres, la finalisation du dossier de scission de Dexia Crédit Local en France et la création de la Société de Financement Local. Il a également cédé ses expositions souveraines chypriotes, "dans une optique de réduction des risques". Sur le trimestre, le montant des pertes sur cessions d'actifs s'élève à 18 millions d'euros.

"Fin mars 2013, le bilan consolidé du groupe s'établissait à 265,9 milliards d'euros, en baisse de 91,4 milliards par rapport au 31 décembre 2012. Après une diminution de 56 milliards au cours de l'année 2012, la taille du bilan poursuit donc sa décroissance en 2013", a encore commenté le groupe qui précise enfin "ne pas avoir fait appel aux lignes de liquidité d'urgence durant les 3 premiers mois de l'année.

"Ce résultat est impacté par des éléments non-récurrents, pour un montant total de 103 millions d'euros. En excluant ces éléments atypiques, le résultat net de la période demeure négatif, principalement en raison de coût de refinancement restant supérieurs aux revenus dégagés par les portefeuilles d'actifs, compte tenu d'un environnement de taux peu favorable", a précisé le groupe. Ce dernier a par ailleurs "activement poursuivi la mise en oeuvre de son plan révisé de résolution ordonnée", avec, entre autres, la finalisation du dossier de scission de Dexia Crédit Local en France et la création de la Société de Financement Local. Il a également cédé ses expositions souveraines chypriotes, "dans une optique de réduction des risques". Sur le trimestre, le montant des pertes sur cessions d'actifs s'élève à 18 millions d'euros. "Fin mars 2013, le bilan consolidé du groupe s'établissait à 265,9 milliards d'euros, en baisse de 91,4 milliards par rapport au 31 décembre 2012. Après une diminution de 56 milliards au cours de l'année 2012, la taille du bilan poursuit donc sa décroissance en 2013", a encore commenté le groupe qui précise enfin "ne pas avoir fait appel aux lignes de liquidité d'urgence durant les 3 premiers mois de l'année.