Il a été proposé à la province d'investir cinq à dix millions d'euros à un taux d'intérêt élevé, mais celle-ci n'a pas donné suite à l'offre, a-t-on appris à bonne source. L'hôpital universitaire gantois a également été approché pour ouvrir un compte.

Des documents de la Banque nationale confirment qu'Optima Banque a tenté pendant des mois de se refinancer via des capitaux d'administrations communales, de CPAS ou encore d'ASBL, affirme le site Apache.be.

Une inspection de la Banque nationale en avril a entre autres révélé des irrégularités dans la reprise d'une filiale espagnole et des pratiques illégales au sein de la filiale immobilière Optima Global Estate.

Il a été proposé à la province d'investir cinq à dix millions d'euros à un taux d'intérêt élevé, mais celle-ci n'a pas donné suite à l'offre, a-t-on appris à bonne source. L'hôpital universitaire gantois a également été approché pour ouvrir un compte. Des documents de la Banque nationale confirment qu'Optima Banque a tenté pendant des mois de se refinancer via des capitaux d'administrations communales, de CPAS ou encore d'ASBL, affirme le site Apache.be. Une inspection de la Banque nationale en avril a entre autres révélé des irrégularités dans la reprise d'une filiale espagnole et des pratiques illégales au sein de la filiale immobilière Optima Global Estate.