Le prix de l'or accélère son ascension, profitant à plein de son statut de valeur refuge dans un marché affolé par le ralentissement de l'économie américaine, et se rapproche irrésistiblement de son record historique enregistré en juin à 1.265,30 dollars l'once.

L'once d'or a grimpé mercredi jusqu'à 1.254,73 dollars, contre 1.246,00 dollars la veille au fixing du soir, au plus haut depuis fin juin. En l'espace de quatre semaines, les cours ont bondi de plus de 90 dollars.

Alors que les indicateurs en berne se multiplient aux Etats-Unis, avivant les inquiétudes sur le ralentissement de l'économie mondiale et alimentant la volatilité des marchés d'actions, les investisseurs prisent le métal jaune, un moyen pour eux de réduire leur exposition au risque.

Signe de cet enthousiasme, les stocks du plus important fonds d'or coté au monde, l'américain SPDR Gold Trust, se sont encore accrus de près de quatre tonnes mardi, pour ressortir à 1.302,51 tonnes.

Trends.be, avec Belga

Le prix de l'or accélère son ascension, profitant à plein de son statut de valeur refuge dans un marché affolé par le ralentissement de l'économie américaine, et se rapproche irrésistiblement de son record historique enregistré en juin à 1.265,30 dollars l'once.L'once d'or a grimpé mercredi jusqu'à 1.254,73 dollars, contre 1.246,00 dollars la veille au fixing du soir, au plus haut depuis fin juin. En l'espace de quatre semaines, les cours ont bondi de plus de 90 dollars.Alors que les indicateurs en berne se multiplient aux Etats-Unis, avivant les inquiétudes sur le ralentissement de l'économie mondiale et alimentant la volatilité des marchés d'actions, les investisseurs prisent le métal jaune, un moyen pour eux de réduire leur exposition au risque.Signe de cet enthousiasme, les stocks du plus important fonds d'or coté au monde, l'américain SPDR Gold Trust, se sont encore accrus de près de quatre tonnes mardi, pour ressortir à 1.302,51 tonnes.Trends.be, avec Belga