Moody's, qui a invoqué les difficultés de l'économie espagnole et de l'Etat pour se financer, a ajouté que cette note restait sous examen en vue d'un éventuel abaissement, lequel interviendrait dans les trois prochains mois.

L'agence de notation a prévenu que la note de Chypre restait également sous examen en vue d'un éventuel abaissement, et a justifié sa décision par "la hausse concrète de la probabilité d'une sortie de la Grèce de la zone euro".

Trends.be, avec Belga

Moody's, qui a invoqué les difficultés de l'économie espagnole et de l'Etat pour se financer, a ajouté que cette note restait sous examen en vue d'un éventuel abaissement, lequel interviendrait dans les trois prochains mois. L'agence de notation a prévenu que la note de Chypre restait également sous examen en vue d'un éventuel abaissement, et a justifié sa décision par "la hausse concrète de la probabilité d'une sortie de la Grèce de la zone euro". Trends.be, avec Belga