Selon la FSMA, certains assureurs ont subitement fait apparaître dans les conditions générales de leurs produits une mention prévoyant une absence de couverture en cas d'épidémie, de pandémie ou quarantaine.

Le gendarme du secteur financier et des assurances a, dès lors, décidé de passer le secteur au peigne fin. "Il est encore prématuré de tirer des conclusions", précise M. Servais. "L'objectif est d'avoir fini dans les prochaines semaines."

Selon la FSMA, certains assureurs ont subitement fait apparaître dans les conditions générales de leurs produits une mention prévoyant une absence de couverture en cas d'épidémie, de pandémie ou quarantaine. Le gendarme du secteur financier et des assurances a, dès lors, décidé de passer le secteur au peigne fin. "Il est encore prématuré de tirer des conclusions", précise M. Servais. "L'objectif est d'avoir fini dans les prochaines semaines."