La plainte a été déposée lundi soir au tribunal de district de Manhattan Sud, précise mardi le quotidien économique sur son site internet. Les plaignants, basés aux Etats-Unis ou aux Caraïbes, accusent ces banques d'avoir communiqué entre elles, "dans des sites de messagerie privés, via des textos ou des courriels afin de mener à bien leur entente", rapporte le WSJ.

Tous les plaignants avaient déjà déposé plainte individuellement contre ces établissements mais ont préféré se regrouper pour donner plus de poids à leur démarche.

Les banques visées sont, outre BNP Paribas, les suisses Credit Suisse et UBS, les britanniques Barclays, HSBC et Royal Bank of Scotland, l'allemande Deutsche Bank, les américaines Bank of America, Citigroup, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley.

De multiples enquêtes ont été ouvertes dans le monde sur les manipulations dont se seraient rendues coupables de grandes banques sur les marchés des changes. Dernière en date, la Commission de la Concurrence (Comco) suisse a annoncé lundi avoir ouvert une enquête pour une possible entente sur le marché des devises, visant notamment UBS et Crédit Suisse.

La plainte a été déposée lundi soir au tribunal de district de Manhattan Sud, précise mardi le quotidien économique sur son site internet. Les plaignants, basés aux Etats-Unis ou aux Caraïbes, accusent ces banques d'avoir communiqué entre elles, "dans des sites de messagerie privés, via des textos ou des courriels afin de mener à bien leur entente", rapporte le WSJ. Tous les plaignants avaient déjà déposé plainte individuellement contre ces établissements mais ont préféré se regrouper pour donner plus de poids à leur démarche. Les banques visées sont, outre BNP Paribas, les suisses Credit Suisse et UBS, les britanniques Barclays, HSBC et Royal Bank of Scotland, l'allemande Deutsche Bank, les américaines Bank of America, Citigroup, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley. De multiples enquêtes ont été ouvertes dans le monde sur les manipulations dont se seraient rendues coupables de grandes banques sur les marchés des changes. Dernière en date, la Commission de la Concurrence (Comco) suisse a annoncé lundi avoir ouvert une enquête pour une possible entente sur le marché des devises, visant notamment UBS et Crédit Suisse.