Si vous vous posez la question de savoir quand votre livret d'épargne va enfin vous offrir autre chose que ce misérable rendement de 0,11%, alors je dois vous avouer que vous risquez d'attendre encore très longtemps, quelques années encore... Si je suis aussi sûr de moi, ce n'est pas parce que je suis au courant de secrets, non, je suis sûr de mon coup grâce à un futur pensionné. En effet, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne, quitte son job ce 30 octobre pour partir à la retraite.

Et Mario Draghi, ce n'est pas n'importe quel pensionné, quand il part à la retraite, il ne donne pas un pot de départ avec un verre de cava et quelques chips. Non, non, il part en s'arrangeant pour baisser encore plus les taux d'intérêt ! Et c'est cela qui est dingue, il a distribué de l'argent gratuit pendant des années (les traders appellent cela de la coke monétaire) et le résultat au final est très mitigé... Alors, oui c'est vrai, grâce à lui, on a sans doute évité de sombrer dans une grosse crise en 2008, mais depuis lors, il faut bien regarder les choses en face, ces taux d'intérêt très bas voire négatifs n'ont pas que du bon. En fait, ils ont alimenté des bulles spéculatives, en Bourse et dans l'immobilier. Et les seuls à en avoir vraiment profité, ce sont les habitants des beaux quartiers, les autres (c'est-à-dire la majorité de la population) doivent se contenter de 0,11%.

Il faudra donc apprendre à vivre quelques années encore avec des taux d'intérêt très bas. C'est évidemment un danger pour les pensionnés, les vrais, ceux qui vivent de leur petite rente, car eux devront compter leurs sous à la fin du moi. Il y a aussi ceux qui se frottent les mains et qui se disent, tant mieux, l'or va encore augmenter. D'ailleurs, ces amateurs d'or viennent de recevoir un excellent message d'espoir: la banque américaine Citigroup prévoit que l'or pourrait monter à 2.000 dollars (je rappelle que l'once d'or est cotée aujourd'hui autour de 1.500 dollars). Mais comme toujours, les prévisions des banques valent ce qu'elles valent, c'est-à-dire qu'il faut les prendre avec une pincée de doute, la probabilité de réussite de ce genre de pronostic équivaut souvent à jouer à pile ou face. Mais "chut", il ne faut pas trop le répéter...

Si vous y croyez, il faut aussi savoir encore comment acheter de l'or. Selon l'excellente lettre d'information La Chronique Agora, il y a l'or des vagabonds (c'est-à-dire de l'or sous la forme de pièces que vous pouvez planquer dans un coffre-fort), il y a l'or qui est coté en Bourse (c'est de l'or digital sous la forme de titres cotés en Bourse) et puis il y a l'or des spéculateurs, qui lui prend la forme d'actions minières ou de produits financiers comme des options sur l'or.

Bref, aujourd'hui avoir de l'épargne est déjà un exploit mais savoir comment la placer semble encore plus compliqué. C'est d'ailleurs le but caché de nos autorités monétaires, elles ne veulent pas qu'on épargne, elles veulent qu'on consomme pour relancer la machine économique. Mais peut-on faire boire un âne qui n'a pas soif ? Pour ma part, j'ai de gros doutes, car les épargnants ne sont pas dupes, on veut soit disant les amener à l'abreuvoir, mais ils savent que c'est plutôt l'abattoir !