HSBC, la plus grande banque du monde, a fourni des comptes secrets à Genève à des milliers de Belges fortunés.

Les pratiques des banquiers suisses mises à jour par l'enquête de l'Echo concernent principalement les années 2000 quand la directive européenne sur l'épargne, des opérations de régularisations fiscales ainsi qu'un appel à plus de transparence en matière bancaire ont amené de nombreux Belges à se poser des ques­tions sur le sort à réserver à leurs avoirs situés en Suisse.

"C'est ce moment qu'ont choisi les ban­quiers suisses de HSBC pour proposer à leurs clients belges, dans des rencontres très discrètes tenues notamment dans des hôtels à Bruxelles ou à Anvers, de se diriger vers des pays comme Panama, les Iles Vierges britanniques et d'autres paradis fiscaux lointains", indique encore le journal. "Des dizaines de sociétés panaméennes ont été créées à cette occasion par la filiale suisse de la banque britannique pour abriter les avoirs de clients belges, derrière des noms qui ne veulent pas dire grand-chose: Blase Asset Management, Gold Gate Group, Waldron Management Group, Cofisa Holding, Anbert Holding, Fondation Nadasa, Bantac Corporation, Colby Entreprises, Tarcom Investments, Transimmo, etc", ajoute l'Echo.

HSBC, la plus grande banque du monde, a fourni des comptes secrets à Genève à des milliers de Belges fortunés.Les pratiques des banquiers suisses mises à jour par l'enquête de l'Echo concernent principalement les années 2000 quand la directive européenne sur l'épargne, des opérations de régularisations fiscales ainsi qu'un appel à plus de transparence en matière bancaire ont amené de nombreux Belges à se poser des ques­tions sur le sort à réserver à leurs avoirs situés en Suisse. "C'est ce moment qu'ont choisi les ban­quiers suisses de HSBC pour proposer à leurs clients belges, dans des rencontres très discrètes tenues notamment dans des hôtels à Bruxelles ou à Anvers, de se diriger vers des pays comme Panama, les Iles Vierges britanniques et d'autres paradis fiscaux lointains", indique encore le journal. "Des dizaines de sociétés panaméennes ont été créées à cette occasion par la filiale suisse de la banque britannique pour abriter les avoirs de clients belges, derrière des noms qui ne veulent pas dire grand-chose: Blase Asset Management, Gold Gate Group, Waldron Management Group, Cofisa Holding, Anbert Holding, Fondation Nadasa, Bantac Corporation, Colby Entreprises, Tarcom Investments, Transimmo, etc", ajoute l'Echo.