Depuis la crise financière, de plus en plus de particuliers belges répartissent leur argent dans plusieurs banques. Ils ne sont que 43% à rester fidèles à une seule enseigne. En 2009, ce taux était encore de 50%.

La plupart des Belges (57%) sont aujourd'hui clients auprès de deux ou plusieurs banques. Le modèle multibancaire devenant le standard en Belgique, explique-t-on chez Roland Berger.

Près d'un quart des particuliers dispose même de comptes dans trois établissements financiers ou davantage encore. KBC, BNP Paribas Fortis, ING Belgique et Belfius restent les acteurs dominants du marché.

Quelque 84% des Belges ont en effet une relation bancaire avec l'une de ces enseignes. Dix autres pc représentent les clients disposant d'un compte dans une banque en ligne. Roland Berger s'attend d'ailleurs à une forte croissance en la matière dans les cinq années à venir.

Le consultant estime que les établissements en ligne pourraient augmenter leur part de clientèle jusqu'à 25% de la population belge d'ici à 2020.

Depuis la crise financière, de plus en plus de particuliers belges répartissent leur argent dans plusieurs banques. Ils ne sont que 43% à rester fidèles à une seule enseigne. En 2009, ce taux était encore de 50%. La plupart des Belges (57%) sont aujourd'hui clients auprès de deux ou plusieurs banques. Le modèle multibancaire devenant le standard en Belgique, explique-t-on chez Roland Berger. Près d'un quart des particuliers dispose même de comptes dans trois établissements financiers ou davantage encore. KBC, BNP Paribas Fortis, ING Belgique et Belfius restent les acteurs dominants du marché. Quelque 84% des Belges ont en effet une relation bancaire avec l'une de ces enseignes. Dix autres pc représentent les clients disposant d'un compte dans une banque en ligne. Roland Berger s'attend d'ailleurs à une forte croissance en la matière dans les cinq années à venir. Le consultant estime que les établissements en ligne pourraient augmenter leur part de clientèle jusqu'à 25% de la population belge d'ici à 2020.