Le taux d'épargne des ménages belges est reparti à la hausse depuis le début de 2010 pour atteindre 17,1 % de leurs revenus au troisième trimestre de l'année écoulée.

Au deuxième trimestre de 2010, le taux d'épargne des ménages était de 16,4 %, contre 15,7 % au premier trimestre, selon des chiffres de l'Institut des comptes nationaux (ICN) publiés lundi.

"Il semble donc que les ménages manifestent à nouveau une tendance à épargner davantage, sans toutefois renouer avec la très forte propension à épargner dont ils avaient fait preuve au plus fort de la crise financière et économique, commente l'ICN dans un communiqué. Leur taux d'épargne avoisinait alors 18 % à 19 %."

Quant au revenu disponible brut des ménages, il a crû de 1,4 % au troisième trimestre, principalement en raison de la hausse de rémunération des salariés. Dans le même laps de temps, les dépenses de consommation finale ont augmenté de 0,6 %.

Trends.be, avec Belga

Le taux d'épargne des ménages belges est reparti à la hausse depuis le début de 2010 pour atteindre 17,1 % de leurs revenus au troisième trimestre de l'année écoulée.Au deuxième trimestre de 2010, le taux d'épargne des ménages était de 16,4 %, contre 15,7 % au premier trimestre, selon des chiffres de l'Institut des comptes nationaux (ICN) publiés lundi."Il semble donc que les ménages manifestent à nouveau une tendance à épargner davantage, sans toutefois renouer avec la très forte propension à épargner dont ils avaient fait preuve au plus fort de la crise financière et économique, commente l'ICN dans un communiqué. Leur taux d'épargne avoisinait alors 18 % à 19 %."Quant au revenu disponible brut des ménages, il a crû de 1,4 % au troisième trimestre, principalement en raison de la hausse de rémunération des salariés. Dans le même laps de temps, les dépenses de consommation finale ont augmenté de 0,6 %.Trends.be, avec Belga