Cela expliquerait, selon les quotidiens, le nombre important de dossiers rentrés en dernière minute au Service des Décisions Anticipées.

C'est également pour cette raison que les avocats fiscalistes courent aujourd'hui d'un service de l'Inspection spéciale des Impôts à l'autre dans le pays pour voir quel est le meilleur tarif qui peut être appliqué. Le fisc a, en effet, décidé d'organiser lui-même une sorte de quatrième opération de régularisation fiscale devant le nombre important de dossiers de fraude rentrés.

Manifestement, la mise en application prochaine de la directive sur l'entraide administrative, qui institue l'échange d'informations fiscales, incite les pays "au secret bancaire", comme la Suisse et le Luxembourg, à montrer patte blanche.

Cela expliquerait, selon les quotidiens, le nombre important de dossiers rentrés en dernière minute au Service des Décisions Anticipées.C'est également pour cette raison que les avocats fiscalistes courent aujourd'hui d'un service de l'Inspection spéciale des Impôts à l'autre dans le pays pour voir quel est le meilleur tarif qui peut être appliqué. Le fisc a, en effet, décidé d'organiser lui-même une sorte de quatrième opération de régularisation fiscale devant le nombre important de dossiers de fraude rentrés.Manifestement, la mise en application prochaine de la directive sur l'entraide administrative, qui institue l'échange d'informations fiscales, incite les pays "au secret bancaire", comme la Suisse et le Luxembourg, à montrer patte blanche.