Olli Rehn a rappelé mardi qu'Eurostat avait demandé des explications à la Grèce sur cette information : "Il est clair qu'une enquête profonde doit être menée !" Interrogé sur la possibilité que d'autres pays aient eu recours à des techniques statistiques inventives, le commissaire a dit qu'à sa connaissance, "cela n'a pas été le cas", tout en précisant que "cela doit être vérifié". Selon la presse américaine, cependant, les banques de Wall Street, notamment Goldman Sachs, ont proposé des montages financiers à d'autres pays européens. L'Italie est mentionnée dans ces articles.

Olli Rehn a également appelé les banques d'investissement à s'interroger sur leurs propres pratiques, reprenant un argument lu dans les mémoires de Hank Paulson, ex-secrétaire américain au Trésor et ancien dirigeant de Goldman Sachs : "Les banques d'investissement doivent se demander si leurs pratiques sont en conformité avec leur code de conduite."

Le commissaire européen s'exprimait à l'issue de sa première réunion officielle avec les ministres des Finances de l'UE. Egalement présent, Michel Barnier, nouveau commissaire aux Services financiers, a pour sa part insisté sur la nécessaire transparence des montages financiers liés à la dette souveraine. Il a promis de développer l'enregistrement des contrats, afin "que l'on sache qui fait quoi".

Trends.be, avec Belga

Olli Rehn a rappelé mardi qu'Eurostat avait demandé des explications à la Grèce sur cette information : "Il est clair qu'une enquête profonde doit être menée !" Interrogé sur la possibilité que d'autres pays aient eu recours à des techniques statistiques inventives, le commissaire a dit qu'à sa connaissance, "cela n'a pas été le cas", tout en précisant que "cela doit être vérifié". Selon la presse américaine, cependant, les banques de Wall Street, notamment Goldman Sachs, ont proposé des montages financiers à d'autres pays européens. L'Italie est mentionnée dans ces articles. Olli Rehn a également appelé les banques d'investissement à s'interroger sur leurs propres pratiques, reprenant un argument lu dans les mémoires de Hank Paulson, ex-secrétaire américain au Trésor et ancien dirigeant de Goldman Sachs : "Les banques d'investissement doivent se demander si leurs pratiques sont en conformité avec leur code de conduite." Le commissaire européen s'exprimait à l'issue de sa première réunion officielle avec les ministres des Finances de l'UE. Egalement présent, Michel Barnier, nouveau commissaire aux Services financiers, a pour sa part insisté sur la nécessaire transparence des montages financiers liés à la dette souveraine. Il a promis de développer l'enregistrement des contrats, afin "que l'on sache qui fait quoi". Trends.be, avec Belga