Le nouveau gouverneur de la BNB ne craint pas une récession profonde

05/01/19 à 07:20 - Mise à jour à 09:13

Source: Belga

Nouveau gouverneur de la Banque nationale de Belgique (BNB) depuis le 1e janvier, Pierre Wunsch, affirme ne pas craindre de récession profonde et se dit "optimiste" malgré les temps troublés, dans un entretien accordé à La Libre Belgique et De Standaard samedi. Remonter le taux d'emploi des personnes nées en dehors de l'Europe permettrait selon lui de résoudre beaucoup de problèmes.

Le nouveau gouverneur de la BNB ne craint pas une récession profonde

. © Belga

Le nouveau gouverneur ne se décrit pas "inquiet" par la situation économique, mais reconnait observer "un monde soumis à de nombreux risques", notamment par la politique commerciale des Etats-Unis et les politiques budgétaires en Europe et en Amérique.

Quant à la Belgique, si la croissance y est "un peu plus faible que dans les pays voisins", "les prestations restent bonnes au niveau de la compétitivité, de la création d'emplois", analyse le gouverneur. M. Wunsch estime donc "fort probable que le ralentissement perdure" mais affirme ne pas avoir "peur d'une récession profonde, sauf si cela vient de l'extérieur". "Notre économie n'affiche pas de grandes faiblesses qui pourraient provoquer une récession profonde", assure le 23e gouverneur de l'histoire de la banque centrale.

Il recommande de "faire remonter" le taux d'emploi des personnes issues de l'immigration 'hors Europe' "particulièrement faible en Belgique". Cela "permettrait de résoudre beaucoup de problèmes, y compris parfois en termes de perception par rapport à l'immigration", ajoute l'ancien chef de cabinet libéral. "Il me semble que, dans les pays qui parviennent à mieux intégrer les immigrés sur le marché du travail, le problème de l'immigration est vécu de manière beaucoup moins difficile qu'en Belgique. On doit pouvoir offrir des jobs à des gens qui arrivent avec un bagage ne répondant pas tout à fait à la demande des entreprises", encourage-t-il.