L'an dernier, 1.070.298 cartes de banque ont été bloquées via le centre d'appel Card Stop, soit une hausse de 5% par rapport à 2011 et de 22% par rapport à 2010.

Un chiffre qui n'est pas alarmant car il suit "la tendance de la popularité croissante des paiements électroniques", explique Bram Boriau, porte-parole de Worldline.

Toutes les cartes ne sont pas bloquées à la suite d'un vol, souvent il s'agit d'une perte ou d'un oubli dans un distributeur d'argent. La fraude liée au vol et à la contrefaçon des cartes bancaires est d'ailleurs restée relativement stable en 2012.

Le montant des fraudes liées à des transactions effectuées sans terminal de paiement a lui augmenté de 16%. Cela concerne principalement la fraude liée aux achats effectués à partir de sites internet de vente étrangers, souvent moins protégés que les sites de e-commerce belges.

L'an dernier, 1.070.298 cartes de banque ont été bloquées via le centre d'appel Card Stop, soit une hausse de 5% par rapport à 2011 et de 22% par rapport à 2010.Un chiffre qui n'est pas alarmant car il suit "la tendance de la popularité croissante des paiements électroniques", explique Bram Boriau, porte-parole de Worldline.Toutes les cartes ne sont pas bloquées à la suite d'un vol, souvent il s'agit d'une perte ou d'un oubli dans un distributeur d'argent. La fraude liée au vol et à la contrefaçon des cartes bancaires est d'ailleurs restée relativement stable en 2012.Le montant des fraudes liées à des transactions effectuées sans terminal de paiement a lui augmenté de 16%. Cela concerne principalement la fraude liée aux achats effectués à partir de sites internet de vente étrangers, souvent moins protégés que les sites de e-commerce belges.