Jérôme Kerviel, qui est débouté de ses demandes, ne touchera pas son bonus de 300.000 euros pour l'année 2007. En 2016, le conseil de prud'hommes avait estimé qu'il avait été licencié "sans cause réelle ni sérieuse", et dans des conditions "vexatoires". La banque avait aussitôt fait appel de cette décision qui signait le premier succès judiciaire de Jérôme Kerviel.