Près de 66.000 contrats de crédit hypothécaire ont été conclus au troisième trimestre, pour un montant total de plus de 7,3 milliards d'euros (hors refinancements externes), ce qui constitue un record, indique vendredi la fédération sectorielle Febelfin en se basant sur les chiffres de l'Union professionnelle du crédit (UPC).

Par rapport au même trimestre de l'année précédente, le nombre de nouveaux contrats de crédit a progressé de 30%, tandis que les montants sous-jacents de ces crédits octroyés ont augmenté de 29%. Ces mêmes crédits hypothécaires dont on sait, grâce à une récente étude d'Axa Banque, qu'ils sont signés, pour près d'un sur cinq, par des personnes âgées de 50 ans et plus.

Dans le détail, "on constate une augmentation du nombre de contrats de crédit contractés pour l'achat (+4.703, soit +17%), pour la rénovation (+6.827, soit +54,5%) ainsi que pour l'achat et la rénovation d'un logement (+548, soit +33,3%). Le nombre de crédits pour la construction d'un logement a également fortement progressé (+1.257, soit 20,8%)."

Quant au montant moyen emprunté pour l'achat d'un logement, il a augmenté au cours du troisième trimestre de 2015 pour atteindre près de 146.000 d'euros. Le montant moyen pour un crédit à la construction est pour sa part resté stable, à un peu plus de 151.000 euros.

En revanche, les demandes de crédit, hors celles relatives aux refinancements externes, ont diminué par rapport au même trimestre de 2014, tant en nombre (-12,2%) qu'en termes de montants sous-jacents (-10%).

Enfin, 9 emprunteurs sur 10 ont opté pour un taux d'intérêt fixe ou un taux d'intérêt variable assorti d'une période de fixité initiale de minimum 10 ans. Un peu moins de 8% des emprunteurs ont opté pour un taux d'intérêt variable assorti d'une période de fixité initiale entre 3 et 10 ans, et à peine 1 emprunteur sur 250 (0,4%) a encore opté pour un crédit assorti d'un taux d'intérêt variable annuellement.

Près de 66.000 contrats de crédit hypothécaire ont été conclus au troisième trimestre, pour un montant total de plus de 7,3 milliards d'euros (hors refinancements externes), ce qui constitue un record, indique vendredi la fédération sectorielle Febelfin en se basant sur les chiffres de l'Union professionnelle du crédit (UPC).Par rapport au même trimestre de l'année précédente, le nombre de nouveaux contrats de crédit a progressé de 30%, tandis que les montants sous-jacents de ces crédits octroyés ont augmenté de 29%. Ces mêmes crédits hypothécaires dont on sait, grâce à une récente étude d'Axa Banque, qu'ils sont signés, pour près d'un sur cinq, par des personnes âgées de 50 ans et plus.Dans le détail, "on constate une augmentation du nombre de contrats de crédit contractés pour l'achat (+4.703, soit +17%), pour la rénovation (+6.827, soit +54,5%) ainsi que pour l'achat et la rénovation d'un logement (+548, soit +33,3%). Le nombre de crédits pour la construction d'un logement a également fortement progressé (+1.257, soit 20,8%)."Quant au montant moyen emprunté pour l'achat d'un logement, il a augmenté au cours du troisième trimestre de 2015 pour atteindre près de 146.000 d'euros. Le montant moyen pour un crédit à la construction est pour sa part resté stable, à un peu plus de 151.000 euros.En revanche, les demandes de crédit, hors celles relatives aux refinancements externes, ont diminué par rapport au même trimestre de 2014, tant en nombre (-12,2%) qu'en termes de montants sous-jacents (-10%).Enfin, 9 emprunteurs sur 10 ont opté pour un taux d'intérêt fixe ou un taux d'intérêt variable assorti d'une période de fixité initiale de minimum 10 ans. Un peu moins de 8% des emprunteurs ont opté pour un taux d'intérêt variable assorti d'une période de fixité initiale entre 3 et 10 ans, et à peine 1 emprunteur sur 250 (0,4%) a encore opté pour un crédit assorti d'un taux d'intérêt variable annuellement.