Plusieurs éléments expliquent cette hausse des recettes de la taxe sur les opérations boursières (TOB). Les investisseurs particuliers paient désormais 50% de taxes de plus qu'au premier semestre 2012 sur la vente de fonds de placement qui ne distribuent pas de dividendes. La taxe sur l'achat et la vente d'actions a, elle, augmenté de 14%.

Par ailleurs, les petits investisseurs semblent retrouver le chemin de la Bourse. Au premier semestre, le nombre de transactions portant sur des actions non reprises dans le Bel 20, des actions typiquement prisées par les petits investisseurs, a progressé de 14%. Enfin, l'introduction en Bourse de bpost en juin a aussi gonflé les recettes de la TOB.

Les investisseurs professionnels (fonds de placement, banques, assureurs, ...) sont exemptés de la taxe sur les opérations boursières.

Plusieurs éléments expliquent cette hausse des recettes de la taxe sur les opérations boursières (TOB). Les investisseurs particuliers paient désormais 50% de taxes de plus qu'au premier semestre 2012 sur la vente de fonds de placement qui ne distribuent pas de dividendes. La taxe sur l'achat et la vente d'actions a, elle, augmenté de 14%. Par ailleurs, les petits investisseurs semblent retrouver le chemin de la Bourse. Au premier semestre, le nombre de transactions portant sur des actions non reprises dans le Bel 20, des actions typiquement prisées par les petits investisseurs, a progressé de 14%. Enfin, l'introduction en Bourse de bpost en juin a aussi gonflé les recettes de la TOB. Les investisseurs professionnels (fonds de placement, banques, assureurs, ...) sont exemptés de la taxe sur les opérations boursières.