Vers 11H20 GMT (13H20 à Paris), la livre perdait 0,01% face au dollar, à 1,2474 dollar. Face à la devise européenne, elle prenait en revanche 0,27% à 89,60 pence pour un euro.

Mardi, les investisseurs ont mis temporairement de côté leurs questionnements autour du futur de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine et de celle de la Banque centrale européenne pour se tourner vers le Royaume-Uni.

Comme attendu le champion du Brexit Boris Johnson a très largement remporté la course pour devenir le prochain Premier ministre britannique face au ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt, selon des résultats annoncés mardi par le Parti conservateur.

La première réaction de la livre a été "contenue" tellement l'événement était "largement attendu", selon Craig Erlam, analyste pour Oanda.

Si la devise effaçait ses pertes du début de journée, elle restait cependant proche de ses plus bas atteints la semaine dernière.

Mercredi, la livre sterling était ainsi tombée à un niveau plus vu depuis avril 2017 face au dollar et depuis six mois face à l'euro.