Pour Dexia, cette transaction se traduit par une réduction d'environ 24 milliards d'euros de son total de bilan. La moins-value nette découlant de la vente est, elle, estimée à 115 millions d'euros. Ces impacts seront comptabilisés dans les états financiers consolidés de Dexia pour le premier semestre de 2019.

"La vente de DKD est une étape importante dans la résolution ordonnée du groupe Dexia; elle permet d'obtenir une réduction de 15% supplémentaires du bilan consolidé du groupe, en plus de la réduction de 14% réalisée en 2018", a déclaré Wouter Devriendt, CEO de Dexia. Elle permettra de réduire encore l'empreinte géographique de Dexia et d'accélérer sa simplification".

Une fois l'opération conclue, DKD agira dans un premier temps sous le nom de "KOFIBA-Kommunalfinanzierungsbank GmbH" avant son intégration dans Helaba.

Une intégration totale devrait intervenir d'ici la fin du premier trimestre de 2020, si possible.