La direction de la banque lèverait le voile sur sa stratégie pour ce faire d'ici deux mois, à en croire ces sources.

Une augmentation de capital ne constitue pas le scénario idéal pour les actionnaires. La direction craint que cela ne coule encore davantage le cours déjà bas de la Deutsche Bank. Cette option reste toutefois sur la table, disent les initiés, car elle pourrait être financièrement nécessaire.

La banque voudrait en effet réduire considérablement sa division investissement, ce qui signifie que plusieurs milliards d'euros d'actifs à risque pourraient devoir être retirés du bilan et placés dans une entité distincte, qui serait ensuite démantelée de manière contrôlée. Mais, pour cela, l'institution allemande a besoin de capitaux supplémentaires.

Au cours de la dernière décennie, Deutsche Bank a déjà augmenté son capital de 30 milliards d'euros. La dernière fois remonte à 2017 (8 milliards).