Lors du dernier trimestre de 2014, l'activité économique avait progressé de 0,2% par rapport au trimestre précédent et d'1% à un an d'écart.

Au quatrième trimestre, par rapport au trimestre précédent, la valeur ajoutée s'est accrue dans la construction (+0,6%) et dans les services (+0,3%) mais elle s'est repliée dans l'industrie (-0,3%).

La demande intérieure (hors stocks) a baissé de 0,9% alors que les exportations nettes de biens et de services ont contribué positivement à la croissance du PIB (+1,2 point de pourcentage).

Sur l'ensemble de l'année 2014, le PIB en volume corrigé des effets de calendrier a finalement affiché une croissance d'1,1% (contre 1% estimé précédemment), après avoir enregistré une hausse de 0,3% en 2013 et de 0,1% en 2012, poursuit l'ICN.

Dans le détail, la valeur ajoutée dans l'industrie a progressé d'1,9% en 2014, contre une baisse de 0,7 % en 2013. Un revirement positif a également été observé dans la construction, avec une augmentation de 3,2% en 2014, contre un recul d'1,3% en 2013. La valeur ajoutée des services a aussi présenté une croissance positive de 0,7%, comparable à celle enregistrée en 2013, indique encore l'ICN.

La demande intérieure hors stocks a augmenté d'1,9% en 2014. Quant aux exportations nettes de biens et de services, elles ont apporté une contribution de 0,2 point de pourcentage à la croissance du PIB en 2014. Enfin, la contribution des variations des stocks à la croissance du PIB s'est chiffrée à -1,0 point de pourcentage en 2014, contre -0,7 point de pourcentage en 2013.

En 2014, l'emploi a progressé de 0,4% (+17.700 personnes), après avoir diminué de 0,3% (-12.400 personnes) au cours de l'année précédente.