L'indice vedette Nikkei, dans le rouge depuis le début de la semaine et qui a lâché 4,5% mercredi, perdait encore 1,63% à 17.770,15 points vers 01h10 GMT (03h10 HB), tandis que l'indice élargi Topix abandonnait 1% à 1.337,60 points.

"Les inquiétudes montent à mesure que le nombre de cas de personnes infectées augmente au Japon, comme aux Etats-Unis ou en Europe", a résumé dans une note Masayuki Kubota, stratégiste en chef chez Rakuten Securities.

Jusqu'à récemment le Japon était considéré comme un pays ayant endigué avec succès la pandémie, mais la récente accélération des cas d'infection "a provoqué de sérieuses inquiétudes", a rappelé M. Kubota.

La Bourse de New York, qui donne souvent une indication sur la tendance du lendemain à Tokyo, a terminé jeudi sur une forte baisse, alors que la propagation de la pandémie s'accélère encore aux Etats-Unis, avec un très lourd tribut humain et économique à la clé.

L'indice vedette Nikkei, dans le rouge depuis le début de la semaine et qui a lâché 4,5% mercredi, perdait encore 1,63% à 17.770,15 points vers 01h10 GMT (03h10 HB), tandis que l'indice élargi Topix abandonnait 1% à 1.337,60 points. "Les inquiétudes montent à mesure que le nombre de cas de personnes infectées augmente au Japon, comme aux Etats-Unis ou en Europe", a résumé dans une note Masayuki Kubota, stratégiste en chef chez Rakuten Securities. Jusqu'à récemment le Japon était considéré comme un pays ayant endigué avec succès la pandémie, mais la récente accélération des cas d'infection "a provoqué de sérieuses inquiétudes", a rappelé M. Kubota. La Bourse de New York, qui donne souvent une indication sur la tendance du lendemain à Tokyo, a terminé jeudi sur une forte baisse, alors que la propagation de la pandémie s'accélère encore aux Etats-Unis, avec un très lourd tribut humain et économique à la clé.