A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,37% (+67,51 points) à 18.332,30 points. Sur l'ensemble de la semaine, il s'est apprécié de 2,34%. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 0,36% (+5,40 points) à 1.500,33 points. Il a grimpé de 3,52% depuis lundi. L'activité a été intense, avec 2,4 milliards de titres échangés sur le premier marché.

Au moment de la fermeture (06h00 GMT), le dollar se situait à 118,89 yens, en progrès par rapport à son niveau de la veille à la clôture, un mouvement favorable aux titres des firmes japonaises bien implantées aux Etats-Unis.

A l'inverse, l'euro fléchissait encore, à 135,10 yens, miné par les inquiétudes des cambistes sur le dossier grec.

Après deux échecs, une nouvelle rencontre est prévue vendredi à Bruxelles entre Athènes et la zone euro, emmenée par l'inflexible Allemagne, pour tenter de trouver un accord sur le prolongement du programme d'aide grec, qui arrive à son terme de 28 février.

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,37% (+67,51 points) à 18.332,30 points. Sur l'ensemble de la semaine, il s'est apprécié de 2,34%. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 0,36% (+5,40 points) à 1.500,33 points. Il a grimpé de 3,52% depuis lundi. L'activité a été intense, avec 2,4 milliards de titres échangés sur le premier marché.Au moment de la fermeture (06h00 GMT), le dollar se situait à 118,89 yens, en progrès par rapport à son niveau de la veille à la clôture, un mouvement favorable aux titres des firmes japonaises bien implantées aux Etats-Unis.A l'inverse, l'euro fléchissait encore, à 135,10 yens, miné par les inquiétudes des cambistes sur le dossier grec.Après deux échecs, une nouvelle rencontre est prévue vendredi à Bruxelles entre Athènes et la zone euro, emmenée par l'inflexible Allemagne, pour tenter de trouver un accord sur le prolongement du programme d'aide grec, qui arrive à son terme de 28 février.