La Banque nationale suisse essuie une perte de 7,8 milliards CHF sur neuf mois

31/10/18 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Source: Belga

La Banque Nationale Suisse (BNS) a essuyé une perte de 7,8 milliards de francs suisses (6,8 milliards d'euros) sur neuf mois, plombée par des pertes sur les monnaies étrangères et une moins-value de son stock d'or, a-t-elle annoncé mercredi.

La Banque nationale suisse essuie une perte de 7,8 milliards CHF sur neuf mois

© Getty Images

Ses positions en monnaies étrangères ont enregistré une perte de 5,3 milliards de francs suisses, a indiqué la Banque centrale suisse dans un communiqué, tandis que la moins-value sur l'or s'est chiffrée à 3,7 milliards de francs suisses avec la baisse des cours du métal jaune, a-t-elle précisé.

Ses positions en francs suisses ont par conte dégagé un bénéfice de 1,5 milliard, a-t-elle détaillé. Le résultat de la Banque centrale suisse dépend principalement de l'évolution des marchés de l'or, de changes et de capitaux, ce qui peut se traduire par de "fortes fluctuations", a-t-elle rappelé, insistant à nouveau sur le fait qu'il est difficile d'en tirer des conclusions pour le reste de l'année.

Par comparaison, la BNS avait dégagé un bénéfice de 5,1 milliards de francs suisses au premier semestre. La centrale suisse mène une politique de soutien du franc suisse, une valeur refuge par excellence vers laquelle se retranchent les investisseurs dans les phases d'inquiétudes sur les marchés.

Pour atténuer ces effets et garantir la stabilité de sa monnaie, la BNS a mis en place des instruments qui visent à décourager les investisseurs d'affluer massivement derrière sa devise en cas de secousses sur les marchés. Ils s'articulent autour d'un taux d'intérêt négatif, qui a pour effet de renchérir le coût des dépôts, mais aussi d'interventions ponctuelles sur les marchés, ce qui l'a amené à constituer un vaste portefeuille de placements, notamment en actions, en obligations et en devises étrangères.

Dans le détail, les titres porteurs d'intérêts ont essuyé une perte de 8,5 milliards alors que les titres et instruments de participation ont généré un bénéfice de 8,2 milliards au cours des neuf derniers mois. Les pertes de change se sont, elles, montées à 14,8 milliards de francs suisses.

Nos partenaires