Selon les projections semestrielles de l'institution publiées mardi, la croissance mondiale va ralentir à 2,6% cette année (-0,3 point par rapport aux prévisions de janvier) et atteindre 2,7% en 2020 (-0,1 point).

Pour les pays de la zone euro, la prévision tombe à 1,2% (-0,4 point). La Banque mondiale a en revanche laissé inchangée la prévision d'expansion pour les Etats-Unis à 2,5% cette année. Pour autant, ces projections semestrielles ont été élaborées avant l'annonce par Donald Trump de sa volonté d'imposer des droits de douane sur toutes les importations en provenance du Mexique.