Cette vente permet une réduction de la dette publique de 1 milliard d'euros, soit plus de 0,2% du PIB, indique samedi le ministère des Finances.

Royal Park Investments est la société dans laquelle les actifs les plus toxiques de Fortis Banque ont été transférés lors du sauvetage de la banque en novembre 2008.
Outre le gouvernement, à travers la Société Fédérale de Participations et d'Investissement (SFPI), également Ageas (ex-Fortis Holding) et BNP Paribas y ont investi.
"Sa valeur a connu une telle évolution favorable que RPI a pu être vendu aujourd'hui pour 6,7 milliards d'euros, ce qui, d'après les chiffres de RPI pour le premier trimestre de 2013, conduit à une valeur actuelle nette de l'actif d'environ 2,3 milliards d'euros", précise le ministère des Finances. "La participation du gouvernement (SFPI) y représente un peu plus de 1 milliard d'euros, soit 260 millions de plus que l'investissement en capital initial."

La transaction, qui devrait être conclue pour la fin mai, rapportera également 1,04 milliard d'euros à Ageas.

Cette vente permet une réduction de la dette publique de 1 milliard d'euros, soit plus de 0,2% du PIB, indique samedi le ministère des Finances. Royal Park Investments est la société dans laquelle les actifs les plus toxiques de Fortis Banque ont été transférés lors du sauvetage de la banque en novembre 2008. Outre le gouvernement, à travers la Société Fédérale de Participations et d'Investissement (SFPI), également Ageas (ex-Fortis Holding) et BNP Paribas y ont investi. "Sa valeur a connu une telle évolution favorable que RPI a pu être vendu aujourd'hui pour 6,7 milliards d'euros, ce qui, d'après les chiffres de RPI pour le premier trimestre de 2013, conduit à une valeur actuelle nette de l'actif d'environ 2,3 milliards d'euros", précise le ministère des Finances. "La participation du gouvernement (SFPI) y représente un peu plus de 1 milliard d'euros, soit 260 millions de plus que l'investissement en capital initial." La transaction, qui devrait être conclue pour la fin mai, rapportera également 1,04 milliard d'euros à Ageas.