J'avais terminé ma chronique de lundi en vous parlant des marqueurs de la panique silencieuse. Je visais les taux d'intérêt négatifs et la hausse de l'or : ce sont deux symptômes d'un monde qui ne tourne pas rond.

L'or, ne l'oublions pas, monte principalement lorsque les gens sont persuadés qu'un danger imminent pourrait arriver. Faites une recherche et vous verrez que la hausse de l'or est associée aux désordres politiques, aux révolutions ou aux crises économiques. Bref, l'or, c'est la protection ultime contre une forme de chaos.

Pendant longtemps, l'or n'a pas trop bougé et son défaut principal était de ne pas donner de rendement ; aucun taux d'intérêt, juste une promesse de hausse si les choses tournent mal. Aujourd'hui, les investisseurs se fichent du fait que l'or ne rapporte pas d'intérêt, et c'est normal, tous les placements sans risque ne rapportent rien ou pire encore affichent un taux d'intérêt négatif. Donc le frein principal à l'encontre de l'achat de l'or a sauté et nos compatriotes s'en donnent à coeur joie. L'achat d'or est à la mode aujourd'hui parce que la Bourse fait peur et que les livrets d'épargne et les obligations d'Etat ne rapportent plus rien, et aussi parce que l'incertitude économique grandit.

L'or est devenu en quelque sorte une mine d'or.

Bref, tout le monde veut avoir un peu d'or, mais où le trouver ? C'est tout simple, en-dehors des officines spécialisées, normalement votre banque devrait vous en procurer. Je parle d'or physique. Souvent, ce n'est pas un service que les banques mettent en avant en raison des coûts liés au transport de cet or vers leur agence. Mais à défaut de promouvoir ce service, acheter de l'or est faisable auprès de la plupart des grandes banques belges.

Reste à se poser la question : faut-il acheter de l'or physique, autrement dit des pièces et des lingots ou de l'or papier ? Quand je dis or papier, je vise ces fonds cotés en Bourse et donc la valeur est calquée sur le prix de l'or. Mes confrères du journal l'Echo ont mené l'enquête et estiment que l'or physique est meilleur que l'or papier. La raison en est toute simple : le marché de l'or papier est cent fois plus gros que le marché de l'or physique. Autrement dit, il n'y a pas autant d'or que ce que prétendent les banques, et le jour où les investisseurs voudront obtenir la livraison de leur or adossé à ce papier, il n'y aura pas assez d'or pour satisfaire les demandes. Après le Bitcoin qui a enflammé les imaginations et surtout l'avidité de certains investisseurs, c'est l'or qui aujourd'hui alimente les conversations.

L'or est devenu en quelque sorte une mine d'or.