Selon l'agence, les membres de l'Opep, qui fournit environ 40% de l'offre mondiale de brut, ont convenu de réduire leur production à 32,5 millions de barils par jour, soit 750.000 barils de moins qu'en août.

Cette nouvelle a aussitôt fait grimper les cours du pétrole brut, qui ont clôturé en nette hausse à New York, alors que les marchés s'attendaient au contraire à ce que la réunion d'Alger aboutisse à un constat de désaccord.

Une réunion informelle de l'Opep a débuté mercredi à Alger pour discuter d'un éventuel gel de la production du cartel, dans l'espoir de faire remonter les cours de l'or noir.