A la fin de cette même année, l'encours en crédit à la consommation s'élevait en Belgique à 21,1 milliards d'euros, soit 5,52% du PIB, et l'encours en crédit hypothécaire à 189,1 milliards d'euros, soit 49,41% du PIB.

La croissance du PIB entre 1995 et 2013 aurait été inférieure de 0,76% sur base annuelle si l'octroi de crédits n'avait pas suivi, d'après les estimations réalisées par Mme Huyghebaert.

L'étude souligne par ailleurs que les crédits à la consommation ont un caractère procyclique, en d'autres termes, les ménages ne compensent pas des baisses du revenu disponible en prenant plus de crédits.

A la fin de cette même année, l'encours en crédit à la consommation s'élevait en Belgique à 21,1 milliards d'euros, soit 5,52% du PIB, et l'encours en crédit hypothécaire à 189,1 milliards d'euros, soit 49,41% du PIB.La croissance du PIB entre 1995 et 2013 aurait été inférieure de 0,76% sur base annuelle si l'octroi de crédits n'avait pas suivi, d'après les estimations réalisées par Mme Huyghebaert.L'étude souligne par ailleurs que les crédits à la consommation ont un caractère procyclique, en d'autres termes, les ménages ne compensent pas des baisses du revenu disponible en prenant plus de crédits.