Ce faisant, KBC se retirera complètement de la Slovénie, un marché qu'il ne juge pas stratégique pour lui.

"Cette transaction, qui aura un impact négligeable sur les résultats de KBC Groupe, s'inscrit parfaitement dans notre stratégie de concentration sur nos marchés de base. En effet, nous nous concentrons sur les clients retail, les petites et moyennes entreprises et les midcaps en Belgique, en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie, en Bulgarie et en Irlande", commente le CEO du groupe belge, Johan Thijs, cité dans un communiqué.

La transaction, dont le montant n'a pas été communiqué, devrait être conclue au deuxième trimestre de 2020, sous réserve du feu vert des autorités réglementaires.

Ce faisant, KBC se retirera complètement de la Slovénie, un marché qu'il ne juge pas stratégique pour lui. "Cette transaction, qui aura un impact négligeable sur les résultats de KBC Groupe, s'inscrit parfaitement dans notre stratégie de concentration sur nos marchés de base. En effet, nous nous concentrons sur les clients retail, les petites et moyennes entreprises et les midcaps en Belgique, en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie, en Bulgarie et en Irlande", commente le CEO du groupe belge, Johan Thijs, cité dans un communiqué. La transaction, dont le montant n'a pas été communiqué, devrait être conclue au deuxième trimestre de 2020, sous réserve du feu vert des autorités réglementaires.