La BNB s'inquiète pour la rentabilité des banques, qu'elle presse de tenter d'autres modèles commerciaux. Elle recommande notamment au secteur de réformer en profondeur sa politique tarifaire. Les banques sont ainsi invitées à adapter leurs taux sur certains produits, afin que des "marges réalistes" puissent être réalisées dans toutes les conditions de marché. La BNB estime également que les banques devraient progressivement facturer le coût réel pour chaque produit financier. Ce qui arrive encore trop peu souvent: la plupart des banques attirent des clients en leur proposant des retraits gratuits d'argent ou des crédits hypothécaires bon marché, et compensent ces offres grâce à des marges bénéficiaires élevées sur d'autres services ou produits.

La BNB s'inquiète pour la rentabilité des banques, qu'elle presse de tenter d'autres modèles commerciaux. Elle recommande notamment au secteur de réformer en profondeur sa politique tarifaire. Les banques sont ainsi invitées à adapter leurs taux sur certains produits, afin que des "marges réalistes" puissent être réalisées dans toutes les conditions de marché. La BNB estime également que les banques devraient progressivement facturer le coût réel pour chaque produit financier. Ce qui arrive encore trop peu souvent: la plupart des banques attirent des clients en leur proposant des retraits gratuits d'argent ou des crédits hypothécaires bon marché, et compensent ces offres grâce à des marges bénéficiaires élevées sur d'autres services ou produits.