"La décision portant sur le taux minimum date d'il y a trois ans. A cette époque, nous ne savions pas encore que les taux d'intérêt seraient négatifs. Ouvrons un débat serein avec notre organisation du secteur Febelfin et le ministre des Finances", a-t-il souligné.

Le taux d'emprunt à long terme belge (10 ans) de la Belgique est devenu négatif au début de l'été pour la première fois. En outre, la BCE applique un taux de dépôt négatif de -0,40%.

ING Belgique applique déjà un taux négatif à plusieurs de ses clients commerciaux, a expliqué M. Van Den Eynden. Ces clients doivent donc payer pour maintenir leur argent dans la banque. "Ils comprennent cela mais c'est plus difficile dans un environnement retail. Un taux zéro semble plus compréhensible".

M. Van Den Eynden plaide pour une diversification de l'épargne. "On peut investir un petit montant par mois en Bourse par exemple. A long terme, c'est mieux pour le pouvoir d'achat".