Plusieurs dizaines de délégués syndicaux ont distribué des tracts à l'entrée du Heysel où se déroulait l'évènement. Des places étaient par ailleurs prévues pour les représentants syndicaux au sein de la salle.

D'ici 2020, 3.500 emplois doivent disparaître en Belgique chez ING. Les négociations prévues dans le cadre de la loi Renault sont en cours. Les syndicats ne veulent pas encore clôturer la phase d'information mais les négociations sur un plan social pourraient débuter prochainement.