ING Belgique a vu son bénéfice net chuté de 38% au deuxième trimestre, à 216 millions d'euros. Cette notable baisse est, selon ING, en grande partie attribuable à des charges supérieures de 177 millions d'euros, en raison d'une provision pour litige relative à une activité abandonnée au Luxembourg.

"Il s'agit d'une affaire concernant un client en particulier, d'une activité luxembourgeoise que nous avons arrêtée en 2000", a précisé le CEO Ralph Hamers au cours d'une conférence téléphonique. "L'affaire a traîné pendant des années, mais nous l'avons finalement perdue. Nous allons désormais faire appel du jugement, mais nous prenons nos précautions. Nous ne donnerons pas plus d'informations sur ce dossier."