Les titres du groupe Sturm, Ruger & Co, et de la société American Outdoor Brands, maison-mère de Smith & Wesson, prenaient tous plus de 3% en cours de séance lundi à Wall Street dans des volumes deux fois plus importants que d'habitude.

Selon des analystes, ces hausses s'expliquent par le fait que ce type d'évènement dramatique pousse généralement des Américains à acquérir une arme, pour se défendre ou par crainte que la législation sur les armes soit durcie à l'avenir.

Les titres du groupe Sturm, Ruger & Co, et de la société American Outdoor Brands, maison-mère de Smith & Wesson, prenaient tous plus de 3% en cours de séance lundi à Wall Street dans des volumes deux fois plus importants que d'habitude. Selon des analystes, ces hausses s'expliquent par le fait que ce type d'évènement dramatique pousse généralement des Américains à acquérir une arme, pour se défendre ou par crainte que la législation sur les armes soit durcie à l'avenir.