"Un versement de dividendes se ferait au détriment de mes clients et de toute personne qui a subi un dommage dans ce dossier", a souligné l'avocat lors de la présentation des résultats semestriels d'Ageas.

M. De Gier pressent que la capacité financière d'Ageas n'est pas ou à peine suffisante pour s'acquitter des indemnités dues aux personnes lésées.

Selon une porte-parole de l'assureur belgo-néerlandais, l'entreprise est financièrement saine et dispose de 1,8 milliard d'euros.

Ageas a fait savoir récemment qu'elle allait en cassation contre l'arrêt de la cour d'Amsterdam, qui a considéré que les actionnaires de Fortis avaient été abusés et qu'ils avaient droit à une indemnisation, que l'avocat néerlandais évalue à au moins 200 millions d'euros. L'organisation FortisEffect a depuis lors reçu des milliers d'appels de particuliers et d'investisseurs institutionnels qui veulent être partie prenante au procès.

"Un versement de dividendes se ferait au détriment de mes clients et de toute personne qui a subi un dommage dans ce dossier", a souligné l'avocat lors de la présentation des résultats semestriels d'Ageas. M. De Gier pressent que la capacité financière d'Ageas n'est pas ou à peine suffisante pour s'acquitter des indemnités dues aux personnes lésées. Selon une porte-parole de l'assureur belgo-néerlandais, l'entreprise est financièrement saine et dispose de 1,8 milliard d'euros. Ageas a fait savoir récemment qu'elle allait en cassation contre l'arrêt de la cour d'Amsterdam, qui a considéré que les actionnaires de Fortis avaient été abusés et qu'ils avaient droit à une indemnisation, que l'avocat néerlandais évalue à au moins 200 millions d'euros. L'organisation FortisEffect a depuis lors reçu des milliers d'appels de particuliers et d'investisseurs institutionnels qui veulent être partie prenante au procès.