2020 annus horribilis. Avions cloués au sol. Voitures immobilisées. Voyages d'affaires remplacés par des vidéoconférences. Festivals annulés. Nous voilà obligés de travailler ou vaquer à nos occupations par écrans interposés. Des entreprises comme Microsoft, déjà neutre en CO² depuis 2012 et bien décidée à devenir négative en CO² d'ici à 2030, sont sorties grandies de la crise de 2020. Avec l'application de vidéoconférence Teams et la Xbox, Microsoft avait tous les atouts dans son jeu pour accéder à la cour des grands...

Les actifs offrant un revenu régulier ne sont pour la plupart guère à portée de l'investisseur particulier : trop compliqués, lointains, volatils... Les fonds gérés par des professionnels s'imposent dès lors plus que jamais. Quelques pistes.

L'attention accrue pour la santé du fait de pandémie aide les entreprises biotechnologiques à trouver des capitaux. Pour le secteur, l'année 2020 a ainsi été une des plus chargées de l'histoire en termes d'introductions en Bourse. Mais les entreprises concernées ne sont pas toutes actives dans les vaccins et les médicaments contre le Covid-19. Bien au contraire...

Le bénéfice net ne témoigne pas fidèlement de la capacité d'une entreprise à générer des profits. Il faut donc remonter (beaucoup) plus haut dans le compte d'exploitation.

Le portefeuille mixte d'actions et d'obligations est la stratégie de prédilection de l'investisseur moyen depuis des décennies. Une stratégie toujours valable selon Didier Saint-Georges, de Carmignac, mais pour des raisons différentes.

Le changement climatique est réel, et il est urgent d'agir pour en limiter les effets. Les entreprises s'y attellent en misant sur des modèles d'entreprise durables, soutenus par des financements provenant d'institutions et d'investisseurs qui, à leur tour, placent la durabilité au premier plan. Ainsi, la transition vers une société durable recèle également des opportunités.