Ethias offrait en mars une prime exceptionnelle de 14% à ses clients détenteurs d'un compte First, un compte d'assurance à rendement garanti, souscrit avant septembre 2003. Ces comptes offraient un taux garanti à vie (le compte First de deuxième génération, lancé après septembre 2003, n'offre pour sa part un taux garanti que pendant les huit premières années) qui s'élevait à environ 3,4%. Ce compte First de première génération, qui abritait encore à la fin de l'an dernier 3,2 milliards d'euros pour 50.000 clients, était une aubaine pour les épargnants alors qu'aujourd'hui, les taux à dix ans ne rapportent plus 1%. Mais il constituait un sacré poids pour l'assureur.

Le risque embarrassait d'autant plus l'assureur que la Commission européenne avait validé l'aide d'Etat dont Ethias avait bénéficié en 2008 sous la condition de sortir de ce produit d'assurance vie pour particulier.

Ethias avait donc décidé de faire bénéficier les clients qui décideraient de sortir d'un joli bonus, équivalant à 4 années d'intérêt, soit 14%.

Les intéressés avaient le mois de mars pour se décider. Et ils se sont décidés en masse. "Nous n'avons pas encore les chiffres exacts, mais environ 1,6 milliard d'euros ont été retirés le mois dernier. En tout, depuis le début de l'année, nous comptabilisons environ 1,9 milliard d'euros de retrait, précise le porte-parole d'Ethias.

Ethias offrait en mars une prime exceptionnelle de 14% à ses clients détenteurs d'un compte First, un compte d'assurance à rendement garanti, souscrit avant septembre 2003. Ces comptes offraient un taux garanti à vie (le compte First de deuxième génération, lancé après septembre 2003, n'offre pour sa part un taux garanti que pendant les huit premières années) qui s'élevait à environ 3,4%. Ce compte First de première génération, qui abritait encore à la fin de l'an dernier 3,2 milliards d'euros pour 50.000 clients, était une aubaine pour les épargnants alors qu'aujourd'hui, les taux à dix ans ne rapportent plus 1%. Mais il constituait un sacré poids pour l'assureur.Le risque embarrassait d'autant plus l'assureur que la Commission européenne avait validé l'aide d'Etat dont Ethias avait bénéficié en 2008 sous la condition de sortir de ce produit d'assurance vie pour particulier.Ethias avait donc décidé de faire bénéficier les clients qui décideraient de sortir d'un joli bonus, équivalant à 4 années d'intérêt, soit 14%.Les intéressés avaient le mois de mars pour se décider. Et ils se sont décidés en masse. "Nous n'avons pas encore les chiffres exacts, mais environ 1,6 milliard d'euros ont été retirés le mois dernier. En tout, depuis le début de l'année, nous comptabilisons environ 1,9 milliard d'euros de retrait, précise le porte-parole d'Ethias.