Nombreuses sont les banques qui vous proposent des applications vous permettant de gérer votre compte à vue via votre smartphone ou tablette. Plus besoin d'être installé devant son PC avec sa carte et son " digipass " : il suffit de dégainer son téléphone pour consulter ses comptes et payer ses factures. Mais quelles sont, au juste, les applis les plus performantes ?

Pour le savoir, le cabinet de conseil Sia Partners a minutieusement comparé les offres mobiles des huit principales institutions bancaires du pays, les classant ensuite en fonction de leurs qualités. And the winner is... Belfius ! L'appli mobile du groupe de banque et d'assurance dirigé par Marc Raisière ressort en effet à la première place de cette analyse dont nous avons pu prendre connaissance en exclusivité. Belfius Mobile devance ainsi (de peu) l'appli de KBC ainsi que celles des deux autres grands réseaux bancaires, BNP Paribas Fortis et ING, lesquels complètent le podium loin devant les interfaces des quatre plus petites banques passées au crible par le consultant : Argenta, Axa Bank, Keytrade et Beobank.

Alors que la banque mobile s'est pourtant bien généralisée, le classement fait apparaître de grandes disparités entre les offres. " Yoline Dapsens (Sia Partners)

Pour établir son classement, Sia Partners a examiné les différentes offres en fonction de l'étendue de leurs possibilités et de leur facilité d'utilisation. Au total, 75 critères ont été scannés, des fonctionnalités standards (possibilité d'ouvrir un compte courant, modification de la limite de sa carte de crédit, etc.) à la réactivité (opérations en temps réel) en passant par l'ergonomie et la simplicité (facilité d'accès, environnement intuitif, etc.).

Résultat des courses, " alors que la banque mobile s'est bien généralisée, le classement fait apparaître de grandes disparités entre les offres, relève Yoline Dapsens, qui a piloté l'étude chez Sia Partners. Si Belfius et KBC dominent le classement, les deux autres grandes banques - BNP Paribas Fortis et ING - se placent en effet à distance du duo de tête. Le fait qu'elles ne fassent pas partie d'un groupe permet sans doute à Belfius et KBC d'avancer plus vite. "

Ceci n'empêche toutefois pas BNP Paribas Fortis et ING, filiales belges des deux groupes bancaires étrangers du même nom, de se retrouver malgré tout largement devant les quatre autres banques analysées. Quatre enseignes de taille plus modeste dont les applications présentent un net retard de fonctionnalité et de confort d'utilisation par rapport aux leaders du marché. Comme le pointe la spécialiste de Sia Partners, certaines d'entre elles ne permettent d'effectuer sur smartphone que le strict minimum.

1. Belfius

Arrivant en tête du classement établi par le cabinet Sia Partners, Belfius Mobile se distingue de la concurrence par la multitude de fonctionnalités proposées : payer sans contact, bloquer sa carte de crédit sans passer par " Card Stop ", demander un remboursement en direct à ses contacts (via WhatsApp, Messenger, Instagram, etc.), ouvrir un compte d'épargne, acheter et vendre des fonds de placement, souscrire une assurance voyage, s'identifier par reconnaissance digitale ou faciale, prendre un rendez-vous avec la banque, effectuer une simulation de crédit hypothécaire, copier et partager facilement son numéro de compte, etc. Cerise sur le gâteau, la banque donne la possibilité, via son appli, de devenir client ou d'ouvrir un compte courant en quelques minutes (scan de la carte d'identité, quelques questions sur la situation personnelle et financière, signature par reconnaissance d'empreinte digitale puis confirmation de la demande).

Yoline Dapsens

Continuant à investir fortement dans sa transformation numérique, Belfius a également enrichi son offre digitale en misant sur le beyond banking, histoire de faire de votre application mobile une sorte de couteau suisse où divers services non financiers sont également disponibles, et ce sans quitter l'environnement sécurisé de la banque. On peut donc payer son plein d'essence chez Lukoil, commander des titres-services (Sodexo) ou encore acheter des places pour les matches des Red Lions. " Chaque nouvelle option est développée en mettant l'accent sur l'expérience utilisateur, note Yoline Dapsens. Cela donne une application particulièrement bien conçue, simple à utiliser et très complète qui permet d'effectuer ses opérations bancaires sans devoir passer en agence. "

2. KBC

L'offre de KBC est, avec celle de Belfius, " la plus complète du marché, selon Yoline Dapsens. L'ordre du classement s'est d'ailleurs joué à peu de choses. La présentation visuelle et les possibilités en termes de produits de placements sont un peu meilleures chez Belfius. Et on aurait aimé avoir chez KBC une liste des questions fréquemment posées (FAQ). Mais, pour le reste, les deux applications se valent. " En plus des options de base, les utilisateurs de KBC Mobile peuvent en effet, comme chez Belfius, réaliser de nombreuses actions plus complexes que le simple virement. Il leur est par exemple possible d'ouvrir un compte à vue en quelques minutes, de demander une carte de crédit, d'ouvrir un compte d'épargne, de démarrer une épargne-pension, d'assurer sa voiture, etc. Ils ont également le loisir de prendre rendez-vous avec leur banquier via vidéo-conférence.

© getty images

Par ailleurs, la banque est également à la pointe en matière de services supplémentaires ( beyond banking). Avec KBC Mobile, on peut acheter un ticket SNCB, payer sa place de parking ou encore visualiser le solde de ses chèques repas (Monizze). Enfin, les clients de KBC (mais aussi CBC et KBC Brussels) peuvent consulter le solde des comptes à vue qu'ils détiennent dans d'autres banques (Argenta, Axa Bank, Belfius, BNP Paribas Fortis, Hello bank ! et ING).

3. BNP Paribas Fortis

En termes de fonctionnalités de paiement, l'appli de la première banque du pays (filiale du groupe bancaire français BNP Paribas) fait presque jeu égal avec celles de Belfius et KBC. " Elle demande toutefois à être améliorée ici et là pour simplifier l'expérience du consommateur et lui éviter de devoir se déplacer en agence pour des actions qui pourraient être effectuées en quelques clics ", estime Yoline Dapsens. Autrement dit, l'Easy Banking App offre tout ce dont un client a besoin pour gérer ses finances au quotidien : se connecter, consulter ses comptes y compris ceux ouverts dans d'autres banques (Belfius, ING et KBC), virer de l'argent, payer avec Apple Pay. " Mais certaines fonctionnalités manquent, poursuit la spécialiste de Sia Partners. Il n'est par exemple pas possible d'ouvrir un compte d'épargne ou de modifier la limite de sa carte de crédit. Le design pourrait lui aussi être amélioré. " En résumé, l'Easy Banking App de la banque au logo vert pourrait assez facilement afficher un meilleur ranking dans le classement si elle se mettait simplement davantage à la place de l'utilisateur.

4. ING Belgique

Figurant au quatrième rang du hit- parade, l'outil mobile de la banque orange a beau être ergonomique et efficace, il apparaît comme limité en matière d'innovation. Surtout pour une enseigne qui se veut à la pointe du mobile banking. Certes, il est possible de consulter le solde de son compte sans devoir se connecter. Certes, au niveau paiement, les virements instantanés sont intégrés. Mais l'ING Smart Banking ne se distingue pas par ses fonctionnalités et " n'est pas toujours intuitive dans son utilisation, note Yoline Dapsens. La personnalisation est de bas niveau et, jusqu'il y a peu, il n'était toujours pas possible d'enregistrer de nouveaux bénéficiaires. Quant au design et à la navigation, ils ne mettent pas forcément le contenu en avant. On passe facilement à côté de certaines fonctionnalités. " Seule particularité proposée par la banque de l'avenue Marnix : ses " ING+ deals " qui offrent une série de réductions auprès de diverses marques bien connues comme Brussels Airlines, Hema ou encore Zalando, ainsi que certains festivals de l'été (Francofolies de Spa).

© PG

Les petites banques à la traîne

5. Argenta. Décrochant la cinquième place du hit-parade établi par les experts de Sia Partners, la banque anversoise améliore son service au fil du temps, juge Yoline Dapsens : " Des efforts doivent encore être réalisés pour rendre plus efficaces les fonctionnalités de base, en particulier en matière de services de paiement. De nombreux blocages empêchent d'avoir une expérience utilisateur fluide et agréable. " Le " digipass " est par exemple encore nécessaire pour certaines opérations.

© PG

6. Axa Bank. La filiale belge du groupe d'assurance français souffre d'une gamme de services médiocre, d'où sa sixième place dans le classement. " Si Axa se révèle une bonne surprise en matière d'expérience utilisateur (appli simple et intuitive), des lacunes subsistent dans les fonctionnalités proposées. Certaines, importantes, manquent à l'appel : appli Bancontact non intégrée et aucune possibilité de gestion des ordres permanents, par exemple. Il est aussi dommage de ne pas pouvoir switcher vers la partie assurance, ce sont deux applis séparées ", indique Yoline Dapsens.

© PG

7. Keytrade. L'application de la banque en ligne spécialisée dans l'achat et la vente de titres en Bourse, filiale du groupe français Crédit Mutuel Arkéa, décroche un bon score pour sa partie investissements. Par contre, " celle réservée aux opérations bancaires se montre décevante ", selon Yoline Dapsens.

© PG

8. Beobank. Renvoyant rapidement au site internet, l'application de la filiale belge du groupe français Crédit Mutuel Nord Europe accuse un net retard en raison de ses limitations à tous points de vue. Selon Yoline Dapsens, " Beobank se retrouve loin derrière les autres applis et en dessous de ce que les utilisateurs attendent d'une application bancaire en 2019, principalement à cause de son nombre de fonctionnalités trop limitées. L'offre se limite à quelques actions archi-basiques telles que consulter son solde, son historique et gérer ses virements. "