Depuis le 1er février 2018, les clients qui changent de banque ne doivent plus communiquer leur nouveau numéro de compte aux créanciers bénéficiaires de domiciliations et aux payeurs récurrents, comme leur employeur. Ils peuvent se contenter d'informer leur nouvelle banque, qui prend en charge la transition par l'intermédiaire du service Bankswitching. "Cette procédure permet au client de s'épargner beaucoup de tracasseries administratives", affirme Febelfin.

La transition n'intervient toutefois pas toujours à temps, constate la fédération du secteur. Elle invite donc les contreparties à mettre à jour leurs données dans les meilleurs délais afin d'utiliser les nouvelles informations de paiement.

Depuis le 1er février 2018, les clients qui changent de banque ne doivent plus communiquer leur nouveau numéro de compte aux créanciers bénéficiaires de domiciliations et aux payeurs récurrents, comme leur employeur. Ils peuvent se contenter d'informer leur nouvelle banque, qui prend en charge la transition par l'intermédiaire du service Bankswitching. "Cette procédure permet au client de s'épargner beaucoup de tracasseries administratives", affirme Febelfin. La transition n'intervient toutefois pas toujours à temps, constate la fédération du secteur. Elle invite donc les contreparties à mettre à jour leurs données dans les meilleurs délais afin d'utiliser les nouvelles informations de paiement.