Les soupçons portent notamment sur le suivi apporté par la banque allemande à des transactions signalées comme suspectes par ses propres employés.

Certaines de ces transactions étaient liées au conseiller et gendre de Donald Trump, Jared Kushner.

Un ancien employé de Deutsche Bank, Tammy McFadde, a indiqué au NYT le mois dernier qu'il avait signalé des transactions suspectes impliquant la société de M. Kushner en 2016, mais que ses supérieurs n'ont pas déposé de rapport au département américain du Trésor.

Une porte-parole de la banque a refusé de commenter les informations et a réitéré que Deutsche Bank "restait déterminée à collaborer aux enquêtes autorisées".