Fin septembre, Deminor avait assigné plusieurs structures de la coopérative ainsi que Belfius Banque devant le tribunal de commerce de Bruxelles, au nom de 738 coopérateurs. Ils sont à présent rejoints par 1.027 autres coopérateurs, selon Erik Bomans, associé chez Deminor.

Ils sont donc maintenant près de 1.800 coopérateurs à la cause. Tous réclament la nullité de leur investissement dans les parts Arco, distribuées depuis les années 1990 par les prédécesseurs de Belfius, pour information trompeuse.

Deminor va également assigner Francine Swiggers et Marc Tinant, les deux principaux dirigeants d'Arco, ainsi que d'autres administrateurs du groupe coopératif.

Fin septembre, Deminor avait assigné plusieurs structures de la coopérative ainsi que Belfius Banque devant le tribunal de commerce de Bruxelles, au nom de 738 coopérateurs. Ils sont à présent rejoints par 1.027 autres coopérateurs, selon Erik Bomans, associé chez Deminor. Ils sont donc maintenant près de 1.800 coopérateurs à la cause. Tous réclament la nullité de leur investissement dans les parts Arco, distribuées depuis les années 1990 par les prédécesseurs de Belfius, pour information trompeuse. Deminor va également assigner Francine Swiggers et Marc Tinant, les deux principaux dirigeants d'Arco, ainsi que d'autres administrateurs du groupe coopératif.