La banque, appelée Institut pour les oeuvres de religion (IOR), a précisé avoir porté plainte contre les trois hommes il y a plusieurs mois, annonçant que "les comptes de ces personnes à l'IOR ont été récemment saisis". La plainte concerne des faits remontant à 2001-2008.

Selon les médias italiens, les trois hommes sont l'ancien président de la banque Angelo Caloia, l'ancien directeur général Lelio Scaletti, et l'avocat Gabriele Liuzzo.

L'IOR n'a pas donné d'autres détails mais un porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, a précisé aux médias italiens que le trio était soupçonné de détournement de fonds. Selon la presse, ils auraient détourné entre 50 et 60 millions d'euros.

La banque, appelée Institut pour les oeuvres de religion (IOR), a précisé avoir porté plainte contre les trois hommes il y a plusieurs mois, annonçant que "les comptes de ces personnes à l'IOR ont été récemment saisis". La plainte concerne des faits remontant à 2001-2008. Selon les médias italiens, les trois hommes sont l'ancien président de la banque Angelo Caloia, l'ancien directeur général Lelio Scaletti, et l'avocat Gabriele Liuzzo. L'IOR n'a pas donné d'autres détails mais un porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, a précisé aux médias italiens que le trio était soupçonné de détournement de fonds. Selon la presse, ils auraient détourné entre 50 et 60 millions d'euros.