Plus d'une publicité sur sept pour des prêts est en contradiction avec la loi, indiquent les résultats d'une étude menée par un groupe de travail "publicité pour le crédit", cités mercredi par le Tijd.

Cette taskforce, créée par Vincent Van Quickenborne, ministre (Open VLD) pour l'Entreprise, a contrôlé l'an dernier un nombre record de ces publicités. Résultat : 107 des 692 publicités examinées étaient en infraction avec une ou plusieurs règles de la loi sur le crédit à la consommation.

Parmi les infractions constatées figurent des offres de crédits à des personnes déjà fortement endettées qui donnent l'impression que ces prêts sont "gratuits". Les coûts sont aussi souvent incorrectement présentés, souligne le quotidien, qui a pu consulter les résultats de l'étude.

Trends.be, avec Belga

Plus d'une publicité sur sept pour des prêts est en contradiction avec la loi, indiquent les résultats d'une étude menée par un groupe de travail "publicité pour le crédit", cités mercredi par le Tijd.Cette taskforce, créée par Vincent Van Quickenborne, ministre (Open VLD) pour l'Entreprise, a contrôlé l'an dernier un nombre record de ces publicités. Résultat : 107 des 692 publicités examinées étaient en infraction avec une ou plusieurs règles de la loi sur le crédit à la consommation.Parmi les infractions constatées figurent des offres de crédits à des personnes déjà fortement endettées qui donnent l'impression que ces prêts sont "gratuits". Les coûts sont aussi souvent incorrectement présentés, souligne le quotidien, qui a pu consulter les résultats de l'étude.Trends.be, avec Belga