"Nous sommes inquiets de la manière dont le virus va affecter les pays en voie de développement aux systèmes de santé déjà fragiles", a dit le ministre norvégien de l'Aide au développement, Dag-Inge Ulstein.

"La solidarité internationale à travers les frontières est plus importante que jamais. C'est pourquoi il est important pour nous de contribuer économiquement à un tel fonds de l'ONU", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Abondé par différents donateurs, le fonds devrait voir le jour rapidement, "peut-être déjà dès cette semaine", a indiqué la Norvège, sans préciser le montant prévu de sa propre participation.

L'initiative a, selon Oslo, reçu un accueil favorable auprès de la vice-secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed.

Jeudi, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait averti que des "millions" de vies seraient en jeu si la solidarité ne s'exerçait pas dans le monde, notamment avec les pays les plus pauvres, face à la pandémie de coronavirus.

Selon un bilan établi dimanche par l'AFP, plus de 324.000 cas d'infection ont été détectés dans 171 pays et territoires depuis le début de l'épidémie qui a fait au moins 14.396 morts.

"Nous sommes inquiets de la manière dont le virus va affecter les pays en voie de développement aux systèmes de santé déjà fragiles", a dit le ministre norvégien de l'Aide au développement, Dag-Inge Ulstein."La solidarité internationale à travers les frontières est plus importante que jamais. C'est pourquoi il est important pour nous de contribuer économiquement à un tel fonds de l'ONU", a-t-il ajouté dans un communiqué.Abondé par différents donateurs, le fonds devrait voir le jour rapidement, "peut-être déjà dès cette semaine", a indiqué la Norvège, sans préciser le montant prévu de sa propre participation.L'initiative a, selon Oslo, reçu un accueil favorable auprès de la vice-secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed. Jeudi, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait averti que des "millions" de vies seraient en jeu si la solidarité ne s'exerçait pas dans le monde, notamment avec les pays les plus pauvres, face à la pandémie de coronavirus.Selon un bilan établi dimanche par l'AFP, plus de 324.000 cas d'infection ont été détectés dans 171 pays et territoires depuis le début de l'épidémie qui a fait au moins 14.396 morts.