Prêt pour le sprint final

Le Concours Investisseur entame sa dernière semaine puisqu'il se termine le vendredi 26 avril 2019. En raison du long week-end pascal, vous n'avez plus droit qu'à quatre jours de jeu. Et pourtant, le classement général peut encore se modifier sensiblement car les écarts entre les portefeuilles qui caracolent en tête peuvent être facilement comblées.

Vers un Halloween-Brexit?

Les principales préoccupations concernant le Brexit se sont un peu tassées au cours de la semaine écoulée, à présent que l'Union européenne a accordé au Royaume-Uni, pour un Brexit " raisonnable ", un sursis jusqu'au 31 octobre 2019. Reste bien sûr à savoir si ce Brexit " raisonnable " sera réalisé, mais les participants au Concours Investisseur peuvent en tout cas sortir cela de leur esprit.

Les étudiants prennent le pouvoir

On aurait dit que les investisseurs s'étaient détournés de tous les soucis causés par le Brexit, étant donné que les cours des principales bourses d'actions se sont raffermis sur un large front.

Concours investisseur : Galapagos à l'honneur

La fin de la saga du Brexit ne paraît pas encore en vue. Pour la troisième fois, le Premier ministre britannique, Theresa May, n'a pas réussi à faire approuver son plan par une majorité et le Royaume-Uni pourrait demander une extension du sursis à l'Union européenne.

Concours Investisseur : Le grand revirement

Comme prévu, le Premier ministre britannique Theresa May a obtenu le report du Brexit. Mais il est à présent douteux qu'un accord acceptable soit trouvé. L'Union européenne a donné au Royaume-Uni jusqu'au 12 avril pour proposer un autre plan Brexit. Si la Chambre des Communes britannique approuve ce plan, le Brexit sera reporté au 22 mai. À défaut d'accord, le Royaume-Uni peut encore arrêter la procédure du Brexit ou demander un report plus long. Quoi qu'il en soit, la balle est dans le camp britannique.

Après la pluie, le beau temps

Au cours de la semaine écoulée, la Chambre des communes britannique n'a pas quitté le devant de la scène. La comédie qui s'y déroule, même Shakespeare n'aurait pas pu l'imaginer, tant le surréalisme a l'air de régner. Les votes se sont succédé, mais ce qu'il faut retenir, c'est qu'un Brexit dur a été évité (provisoirement ?), et que les députés souhaitent qu'un accord soit trouvé.

Les taureaux au pouvoir

Cette semaine, de nombreux participants au Concours Investisseur ont constaté à leurs dépens que si les bourses peuvent grimper, elles peuvent aussi descendre.

Concours investisseur : Une hausse vigoureuse

Le nombre d'inscriptions continue d'augmenter. Après une semaine hésitante, les marchés d'actions ont repris du poil de la bête. Malgré tous les problèmes auxquels le président américain Trump est confronté et l'incertitude qui se maintient quant au Brexit, les bourses se sont redressées avec une vigueur inattendue.

Un départ en douceur

Avec plus de 20 000 participants inscrits, la 21e édition du Concours Investisseur promet de connaître un beau succès.