La CSC appelle bpost à ne pas oublier sa mission d'intérêt public. "bpost reste une grande entreprise publique nationale mais est gérée comme une société privée", a commenté lundi André Blaise, secrétaire général de la CSC Transcom, à l'occasion de l'entrée de la société postale au sein de l'indice BEL 20.

"Les actionnaires veulent un gros dividende et l'intérêt public n'est plus la priorité de bpost", constate M. Blaise qui rappelle que la mission première d'une entreprise publique est le service rendu au citoyen.

Le syndicaliste s'inquiète par ailleurs de la façon dont est géré le personnel de la société et demande plus de respect à son égard. "Plus de la moitié du personnel n'est pas nommé alors que légalement il devrait être statutaire", explique-t-il.

La CSC appelle bpost à ne pas oublier sa mission d'intérêt public. "bpost reste une grande entreprise publique nationale mais est gérée comme une société privée", a commenté lundi André Blaise, secrétaire général de la CSC Transcom, à l'occasion de l'entrée de la société postale au sein de l'indice BEL 20. "Les actionnaires veulent un gros dividende et l'intérêt public n'est plus la priorité de bpost", constate M. Blaise qui rappelle que la mission première d'une entreprise publique est le service rendu au citoyen. Le syndicaliste s'inquiète par ailleurs de la façon dont est géré le personnel de la société et demande plus de respect à son égard. "Plus de la moitié du personnel n'est pas nommé alors que légalement il devrait être statutaire", explique-t-il.