On le savait, Belfius avait annoncé voici tout juste un an vouloir se positionner dans le développement de projets immobiliers de qualité, avec comme objectif de commercialiser des appartements neufs auprès de sa clientèle aisée. Une nouveauté que la banque dévoilait à la presse belge réunie à Londres à l'occasion de la présentation de sa nouvelle feuille de route à cinq ans. L'ambition affichée du groupe dirigé par Marc Raisière est de se renforcer dans le private banking.
...

On le savait, Belfius avait annoncé voici tout juste un an vouloir se positionner dans le développement de projets immobiliers de qualité, avec comme objectif de commercialiser des appartements neufs auprès de sa clientèle aisée. Une nouveauté que la banque dévoilait à la presse belge réunie à Londres à l'occasion de la présentation de sa nouvelle feuille de route à cinq ans. L'ambition affichée du groupe dirigé par Marc Raisière est de se renforcer dans le private banking. Ce qu'on sait moins, c'est que sur le terrain, les choses ont bien avancé depuis un an. Belfius s'est en effet associée avec trois promoteurs (Cordeel, Lixon et B&R Deve- lopment) pour développer trois projets : à Bruxelles (Auderghem), Namur et Waregem. A Auderghem (60 appartements), la construction est en cours depuis fin 2016. Pour le projet namurois, elle sera lancée d'ici fin mai. Et à Waregem, pour la fin du mois d'août. " Nous sommes le seul groupe bancaire à proposer ce produit d'investissement sur le marché belge, précise Vincent Sneyers, patron de la filiale Belfius Immo. Outre ces trois premiers projets, d'autres sont également en développement, mais ils n'en sont pas encore au stade de la commercialisation. " Si Belfius a décidé de se lancer ainsi dans la co-promotion immobilière à destination de sa clientèle privée (disposant de minimum 250.000 euros), c'est d'abord pour répondre à une demande. " Les clients étaient demandeurs de pouvoir diversifier leur portefeuille d'investissement vu le niveau extrêmement faible des taux d'intérêt et la volatilité des marchés des dernières années ", explique Vincent Sneyers, estimant que le rendement locatif brut des biens commercialisés par la banque se situe dans une fourchette allant de 3 à 3,5 % (frais d'achat compris). Pour Belfius, le nouveau service cadre aussi avec le renforcement des synergies entre son métier de banquier et celui d'assureur. Les projets dans lesquels les clients peuvent investir voient en effet la banque leur offrir aussi, naturellement, la gamme de services associés à ces produits immobiliers (financement, assurances, etc.), " en ce compris la gestion locative ", signale Vincent Sneyers. Enfin, ce développement dans l'immobilier résidentiel permet au groupe dirigé par Marc Raisière de sortir de son métier de base (collecter des dépôts pour octroyer des crédits) et d'aller chercher ainsi de nouvelles sources de revenus. Autrement dit, d'élargir ses horizons dans un contexte de taux bas et de règles toujours plus strictes en matière de fonds propres.