La Belgique a dénoncé plus de 250.000 étrangers à leur pays d'origine. Il s'agit d'Européens qui ont reçu des intérêts liés à des comptes ouverts dans des banques dans notre pays.

La démarche s'inscrit dans le cadre de la directive européenne sur la fiscalité de l'épargne. Il s'agit d'une première pour la Belgique, révèle mardi De Tijd.

Au total, 26 pays ont reçu des données bancaires de la part de la Belgique, selon une note du SPF Finances dont le quotidien a pu prendre connaissance.

La plupart des données ont été remises à la France, d'où proviennent environ 100.000 des 250.000 détenteurs de comptes. Plus de 50.000 personnes sont originaires des Pays-Bas, 22.500 d'Allemagne, environ 15.000 du Royaume-Uni et près de 15.000 d'Espagne.

Trends.be, avec Belga

La Belgique a dénoncé plus de 250.000 étrangers à leur pays d'origine. Il s'agit d'Européens qui ont reçu des intérêts liés à des comptes ouverts dans des banques dans notre pays.La démarche s'inscrit dans le cadre de la directive européenne sur la fiscalité de l'épargne. Il s'agit d'une première pour la Belgique, révèle mardi De Tijd.Au total, 26 pays ont reçu des données bancaires de la part de la Belgique, selon une note du SPF Finances dont le quotidien a pu prendre connaissance.La plupart des données ont été remises à la France, d'où proviennent environ 100.000 des 250.000 détenteurs de comptes. Plus de 50.000 personnes sont originaires des Pays-Bas, 22.500 d'Allemagne, environ 15.000 du Royaume-Uni et près de 15.000 d'Espagne.Trends.be, avec Belga