L'alimentaire (+5,7% sur un an, un plus haut depuis septembre 2008) et l'énergie (+2,9%) sont les principaux facteurs de cette montée des prix. L'électricité s'est révélée 11,9% plus chère qu'il y a un an, en grande partie à cause du relèvement des taxes pour développer les énergies renouvelables. Le fioul domestique a en revanche reculé (-3,6%) et les carburants sont restés quasiment stables (-0,1%).

Dans le secteur de l'alimentation, les consommateurs ont ainsi dû payer 30,8% de plus qu'il y a un an pour le beurre, 11,7% pour les légumes (et même 44,4% de plus pour les pommes de terre) ainsi que 11,3% de plus pour les fruits.

L'alimentaire (+5,7% sur un an, un plus haut depuis septembre 2008) et l'énergie (+2,9%) sont les principaux facteurs de cette montée des prix. L'électricité s'est révélée 11,9% plus chère qu'il y a un an, en grande partie à cause du relèvement des taxes pour développer les énergies renouvelables. Le fioul domestique a en revanche reculé (-3,6%) et les carburants sont restés quasiment stables (-0,1%). Dans le secteur de l'alimentation, les consommateurs ont ainsi dû payer 30,8% de plus qu'il y a un an pour le beurre, 11,7% pour les légumes (et même 44,4% de plus pour les pommes de terre) ainsi que 11,3% de plus pour les fruits.